Accueil du site ¦¦

Refroidissement du MET

Question : L équipement qui me permet d assurer le refroidissement de mon MET en circuit fermé présente quelques disfonctionnements. Il n est pas tout jeune et mon installation n est pas bien optimisée (située dans un petit cabanon à l extérieur du bâtiment où la température peut monter à 40°C l été&) Je suis en prospection pour l achat d un appareil, ou d un nouveau système. J ai déjà quelques devis et propositions, mais j aurais aimé vous solliciter pour avoir quelques informations et savoir comment vous êtes équipés dans vos labos. Sans que ça vous demande trop de temps, bien sur, pourriez vous me dire si vous avez acheté votre recycleur via le fournisseur de microscopes, via une autre société, dans ce cas, laquelle ? où est placé votre appareil pièce à part ? climatisée ou non ? &etc et si vous connaissez la possibilité d avoir une unité de refroidissement désolidarisé de la réserve d eau. Réponses :
- nous avons un gros recycleur thermo neslab (HX300) pour un MET et un MEB installé par le fournisseur avec le MET. il est bruyant et chauffe énormément *(il va falloir climatiser la pièce), il est monté sur un circuit qui peut être shinter avec l’eau de ville en cas de panne. Il est installé dans un local technique derrière les microscopes. L’idéal aurait été de pouvoir récupérer cette chaleur, il existe des système de pompe à chaleur.... Je regrette de ne pas pouvoir extraire facilement la chaleur en été, en hivers on peut ouvrir les fenêtre en journée.

- Sujet auquel je suis très sensibilisé car nous devons déménager notre Service à l’automne et je regarde ce problème de près. Ces recycleurs d’eau sont généralement très bruyants car refroidis à air. Nous disposons de 2 recycleurs l’un a été acquis lors de l’achat du MET, l’autre par nous mêmes et tous les 2 refroidis à air. Afin de minimiser le bruit il faut prendre un recycleur refroidi à eau. La tendance actuelle est à l’économie d’eau de ville aussi nous envisageons de nous connecter à une centrale d’eau réfrigérée générale au bâtiment qui refroidira le recycleur. Il semble que Neslab soit la société qui convienne le mieux. Le modèle peut-être HX 150 ou plus puissant le HX 300. Ces appareils permettent une bonne stabilité thermique de l’eau ce qui est important dans notre cas pour la cryoMET. Nous avons prévus un local technique isolé phoniquement et climatisé. Je ne suis pas étonné de vos dysfonctionnments actuels compte tenu de votre installation car j’ai les mêmes problèmes actuellement avec la chaleur.

- J’ai acquis le circuit fermé avec l’achat de mon microscope Hitachi. J’avoue n’avoir aucun problème depuis 6 ans. Localisation du circuit dans le parking de l’Institut, à l’abrit de la chaleur et des intempéries. Contrôles réguliers indispensables conrôle de la pression d’eau directement sur le moniteur du microscope, contrôle de la température du circuit 1fs/3 mois, contrôle du niveau d’eau 1fs/mois. Remèdes ajout d’eau de source (bouteille stérile) ou d’eau stérile (bouteilles d’eau pyrogène), en général une bouteille de 500 ml d’eau cristalline est suffisante pour compléter le niveau et étancher sa soif avec ce qui reste (300 ml). Pour la température du circuit, nettoyer régulièrement les aérations avec une brossse ou "un plumeau" !!! Si besoin de plus d’informations, mieux vaut contacter Joel Rouhy Elexience au 0610345164.

- Nous avons depuis 2000 un circulateur d’eau de type NESLAB CFT 75/PD2.Il est installé dehors dans une cage adossée au mur du bâtiment des grilles pour les autres parois. Le toit étant en tôle. La chaleur n’est pas un problème car l’eau est refroidie, en revanche il n’y a pas de possibilité que l’eau soit réchauffée et en hiver la température descend parfois à 6-7°. Nous avons conçu un système permettant de basculer sur l’eau de la ville en cas de coupure de courent. A l’époque le prix de NESLAB était de 27700 francs et le fournisseur du microscope nous le proposait à 39250 francs

- l’idéal est peut-être de pouvoir se connecter sur une boucle de refroidissement existant dans le bâtiment où se trouve installé le microscope, et encore ? Mais nous, nous ne sommes pas dans ce cas là. Notre MET 1230 Jeol est refroidi par un système en circuit fermé "MERLIN 100" Neslab (Thermo electron corporation) placé dans un local technique qui jouxte la salle du micro mais qui malheureusement est elle-même mal refroidie. Cette installation a très bien passé son premier hiver toutes fenêtres grandes ouvertes. Aujourd’hui l’été venu et la commande exhaussée de beau temps que nous avions faites pour nos trois journées, montrent que ce pauvre Merlin a des capacités limitées en la circonstance ce qui ne nous enchante pas du tout. Un climatiseur est commandé depuis hier... je pense qu’à l’automne tout sera prêt pour l’été prochain quoique on pourrait avoir un été indien. Ce système nous a été conseillé par Jeol. Bien que derrière une cloison il génère un peu de bruit et certainement quelques vibrations. Les 2 autres instruments (un 1010 Jeol et un MEB gemini Zeiss sont encore refroidis par la vieille méthode de connexion à l’eau de ville...ce n’est pas bien bien bien. On ne prend jamais assez de précautions à l’installation de nos microscopes qui génèrent des dépenses mal estimées pour des tas de raisons.

- Je possède un recycleur ZEPHYR 1OOOS que j’ai acheté via FEI (fournisseur demon microscope TEM). Le fait qu’il soit du meme fournisseur que tem est pratique car le tchnicien me fait la maintenance du zephyr en meme temps que du tem. Il est situé dans unlocal interieur qui est climatisé et relativement à l’bari de la lumière . Le dégagement de chaleur reste important et il faut éviter d’avoir dans le même local où s etrouve le recylceur plusieurs appareils dégageant la chaleur, car les climatisations restent souvent insuffisantes surtout l’été. L’idéal est d’avoir une climatisation et une extracttion d’air.
_